Départ/équipe de bénévoles hôpital St Pierre

Chère Anne-Marie,
Selon toute apparence, pour ce qui est du visible, nous allons largement nous quitter ; mais dans l’invisible, nous allons continuer de grandir ensemble.
Car c’est bien de cela qu’il s’agit toujours et sans cesse : continuer à grandir, continuer avec persévérance à vivre de plus en plus et de mieux en mieux comme vivant humain, c’est à dire laisser de plus en plus la place ensemble et en nous à l’amitié.
Tu nous as beaucoup aidé, Anne-Marie, à nous apprendre à vivre ensemble à l’école du bénévolat que nous avions choisie. Dans nos réunions, nous retrouvions des évènements qui avaient eu une résonnance particulière en nous et qui nous avaient ébranlés, ou inquiétés, ou réjouis, ou attristés. Avec compétence, et après avoir bien écouté, tu nous donnais des éclairages pour nous sortir de nos complexités ou perplexités, nous indiquait des aiguillages où il vaut mieux ralentir, nous signalait des impasses probables.Ces réunions nous ont été précieuses, car pour grandir, il faut de temps à autre faire le point, remettre les pendules à l’heure. Nous le faisions ensemble et c’était une et deux bonnes heures, et c’était du bon-heur.
La mémoire dit-on, privilégie les pics ou moments intenses et néglige l’expérience qui dure, elle dévalue la routine. Elle est trompeuse. La durée est nécessaire à la croissance et c’est bien dans la durée que nous avons grandi avec toi et avec l’attention patiente de notre chef d’équipe.
Nous avons pu ainsi cheminer en évitant la lassitude et nous avons appris que l’on peut et qu’il faut oser dire parfois malgré tout qu’une lumière nous attend au fond de la souffrance :
la lumière de l’accueil ignorant et spontané,
la lumière de l’impuissance inangoissée,
la lumière du geste juste,
la lumière du rire étouffé,
la lumière du rouge à lèvre remis,
la lumière de l’épuisement au fond des yeux,
la lumière de l’humour courageux,
la lumière de l’égarement doux,
la lumière de l’abandon à l’avenir,
la lumière de l’au-revoir.
Anne-Marie, nous avons bien grandi avec toi, sois-en de tous nos cœurs remerciée.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

*

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.